Concert Hommage à Nikos Xilouris par l’orchestre Parthenon

Samedi 16 janvier à 20h


12346491_1261852163841773_8497858189106714806_nManolis Arfaras,
luth et chant

Aristote Achlioptas, bouzouki,

Manos Karteris, luth et chant,

Stelios Kotzampasakis, lyre crétoise et chant,

Dimitri Siassaridis, accordéon et flûte,

Yiannis Tziallas, guitare

Panayiotis Kaliotis, clarinette et percussions

Dimitris Siassiaridis, flûtes et accordéon

Présentation : Dimitra Kontou

Le 16 janvier 2016 au centre MANDAPA, l’orchestre du Parthénon rend hommage à ce grand artiste qu »est Nikos Xilouris, en vous présentant une série de ses chansons qui ont marqué son parcours.

Réservez vos places en ligne

Quelques mots sur Nikos Xilouris…

Nikos Xilouris est l’un des plus grands interprètes de la chanson populaire et traditionnelle grecque du 20e siècle. Il est né en 1936 dans le village Anogeia de Crète et c’est dans son île natale, vers la fin des années 1950, que débute sa carrière musicale. Il participe alors à des événements musicaux dans des fêtes traditionnelles locales et dans des centres culturels de son île en jouant de la lyre et en chantant.

Durant la décennie qui suit, Nikos est désormais connu à Athènes et grâce à sa voix particulière, il débute une carrière exceptionnelle dans le monde de la chanson artistique et populaire. Il collabore avec les plus grands compositeurs de l’époque comme Giannis Markopoulos, Stavros Xarchakos, Christodoulos Chalaris et Christos Leontis. Ces derniers, en s’inspirant de sa voix, mettent en musique des poèmes écrits par les plus grands poètes que la Grèce ait connue (Nikos Gatsos, Giannis Rítsos, Giorgos Seferis, Kostas Varnalis et Dionisios Solomos).

La période où Xilouris débute sa carrière dans la chanson artistique et populaire coïncide avec la période de la dictature en Grèce (1963-1974). Ainsi, sa figure, mais aussi ses chansons deviennent des symboles de la résistance. Un moment exceptionnel de son parcours fut quand il a rejoint les étudiants qui occupaient l’École Polytechnique durant la dictature pour chanter ensemble sa fameuse chanson « Pote Tha Kanei xasteria » (« quand est-ce que le ciel sera étoilé »).

Dans sa courte, présence parmi nous, il nous laisse un énorme patrimoine musical qui enrichit la chanson populaire et traditionnelle grecque.

Tarif : Plein 16€ / Réduit 12€ / Enfants 8€